Vous êtes ici

MA VILLE - Andrésy -

Andrésy : le Petit Casino des Charvaux en sursis

Par: 
Lionel Wastl

L’arrivée de la grande distribution en centre ville, il y a moins d’un an, a perturbé le tissu commercial local. D’abord menacée de fermeture, la supérette va finalement survivre mais en réduisant sa surface de vente

Baisse du chiffre d’affaires de 50 % en 10 mois : l’arrivée du supermarché Casino a mis à terre la supérette des Charvaux.

Le gérant avait annoncé sa fermeture, début novembre. Finalement, le groupe Casino, pour des raisons fiscales, maintient le point de vente tout en réduisant la voile...

Le Petit Casino va réduire de moitié sa surface de vente, mi décembre : « ce ne sera plus qu’un petit point de vente d’appoint », nous assure le gérant actuel, qui part dans le XIIIème arrondissement de Paris.

Le centre commercial des Charvaux, déjà exsangue, va-t-il survivre ?

Le maire l’a souvent répété : il n’y aucune menace sur le Petit Casino et « sa pérennité m’a été officiellement garantie par le groupe Casino » (sic).

M. Ribault avait aussi promis, pendant les municipales, de « favoriser le maintien du commerce de proximité, notamment aux Charvaux ».

A plus longue échéance, l’Immobilière Casino, locataire des murs, garde sous le coude un projet de maxi-discount qui permettrait de faire concurrence au nouvel Ed (groupe Carrefour) qui s’est installé à Chanteloup, à trois kilomètres et qui concurrence le nouveau supermarché Casino (situé à moins d’un kilomètre du Ed !).

La Boucle de Seine est au cœur d’une concurrence féroce entre grands groupes de distribution.

Publicité