Vous êtes ici

Coronavirus

Déconfinement, enjeux sanitaires, rentrée étalée, en concertation avec les parents ainsi que tous les acteurs de l’éducation

Par: 
Damien Delerin

Le vendredi 8 mai 2020, pour informer les habitants des Mureaux sur les dispositifs en place, la municipalité a publié une quatrième vidéo d’interview du maire, François Garay ; il est revenu sur la crise sanitaire et sur la rentrée qui sera différée et étalée sur trois semaines pour la préparer avec les parents et tous les acteurs de l’éducation nationale.

Les sujets ont été traités à travers six questions posées au maire des Mureaux :
- Quel est votre regard à l’approche du déconfinement ? 
- Quel point de vue avez-vous sur la réouverture des écoles ?
- Quelle rentrée aura lieu à partir du lundi 11 mai ?
- Comment avez-vous préparé cette rentrée ?
- Une pensée à l’occasion de ce 8 mai qui commémore la victoire de 1945 ?
- Quel est votre message à l’approche du déconfinement ?

Quel est votre regard à l’approche du déconfinement ?

Avant de répondre à la première question, François Garay a voulu rassurer les habitants sur l’accessibilité de la mairie dès le lundi matin. C’est d’ailleurs là qu’a été tournée la vidéo le jeudi 7 mai. La mairie et son hall d’accueil seront ouverts et tous les outils de désinfection y seront disponibles. Pour le maire, le déconfinement ne veut pas dire « liberté ». Il faut continuer à respecter les règles d’hygiène et de sécurité sanitaire, qui ont été mis en place. Il parle évidemment des « gestes barrières ». Le maire est revenu sur l’opération de distribution des masques aux Muriautins qui se déroule en deux étapes, comme il a été annoncé. La première s’est déroulée du 5 au 7 mai par la distribution, par les facteurs dans les boîtes aux lettres, d’un masque réutilisable. La seconde aura lieu du 9 au 15 mai : la population pourra récupérer d’autres masques réutilisables à la mairie et dans différents autres points de la ville. «  Pourquoi un masque ?  », a dit le maire pour reprendre une question récurrente. « Nous avons choisi de distribuer un masque par habitant, par la Poste  », a expliqué le maire en ajoutant que d’autres masques seront disponibles, pour compléter les besoins des habitants, à partir du samedi 9 mai à la mairie. En fonction de l’épaisseur de l’enveloppe, a indiqué un facteur, il aurait été compliqué d’en mettre plus d’un et d’assurer la distribution. La mairie confirme donc par cette vidéo la seconde étape, expliquée à la population dans la lettre accompagnant chaque masque livré dans les boîtes aux lettres. Des masques seront donc disponibles gratuitement à la mairie dès le samedi 9 et du lundi 11 au vendredi 15 mai de 8 h 30 à 12 h et de 13 h 30 à 17 h 30. A partir du lundi 11 mai, il sera également possible d’en récupérer de 14 h à 18 h dans cinq autres lieux : le 11 mai à l’Espace Georges-Brassens, le 12 mai à l’Espace des Habitants, le 13 mai à la Salle Collette-Besson, le 14 mai au Pôle Molière et le 15 mai à l’Espace Paul-Curien. Évidemment, des justificatifs de domicile et le livret de famille sont à fournir pour recevoir un masque et pour en obtenir d'autres. Cette opération n’est pas unique en France, car beaucoup de communes ont fait la même démarche auprès de leurs habitants mais, aux Mureaux, 35 000 masques seront distribués.

Quel point de vue avez-vous sur la réouverture des écoles ?

Sur la question de la réouverture, tout à d’abord, le maire a rappelé un fait présent dans tout le territoire : « Toutes les écoles n’ont pas été fermées ! » Effectivement, depuis le 15 mars, certaines écoles, notamment aux Mureaux, accueillent les enfants de personnes travaillant dans les corps intervenant durant cette crise sanitaire : aides soignants, pompiers, policiers…  M, que Le maire a maintenu son point de vue, exposé précédemment : « Je suis pour l’ouverture des écoles publiques des Mureaux ! ». « Mais à condition que les conditions de sécurité soient en place », a-t-il précisé. D’ailleurs, il a rappelé qu’il a signé la tribune des 394 maires d’Île-de-France (nombre mis à jour) qui demandaient « de repousser la réouverture des écoles à une date ultérieure au 11 mai ». Cette tribune n’est pas passée inaperçue car Emmanuel Macron, le président de la République, lors de la conférence de presse, faisant suite à sa visite dans une école de Poissy, en a parlé ; il a, même, fait référence au maire des Mureauxafin d’évoquer la question de la rentrée. Pour préciser sa pensée, François Garay explique qu’il a signé la tribune car il ne faut pas précipiter cette rentrée alors que beaucoup de choses sont demandées pour la faire en toute sécurité. « Il faut laisser le temps ! »

Quelle rentrée aura lieu à partir du lundi 11 mai ?

Cette question a permis au maire des Mureaux de préciser sa pensée et de planifier cette rentrée, mais pas tout seul. La rentrée aux Mureaux se fera sur trois semaines afin de se laisser du « temps et de la sagesse  ! », de nombreux éléments devant être mise en place.

La semaine du 11 mai, les quatre écoles, qui sont restées ouvertes, continueront à accueillir les enfants des personnes engagées dans la ville. Toutefois, durant cette semaine, la municipalité travaillera sur les dix-huit autres écoles pour mettre en place le protocole de santé.

La semaine du 18 mai, des écoles seront ouvertes aux enfants en difficultés scolaires, handicapés, cette mesure étant étendue aux enfants dont les parents ont une profession particulière, telle que celles relatives au transport de personnes (SNCF, RATP…).
La semaine du 25 est planifiée à travers la question suivante.

Comment avez-vous préparé cette rentrée ?

Le maire a répondu en trois points. Tout d’abord, il a défini avec l’Education nationale les conditions de la rentrée avec les personnels enseignants, les directeurs d’école et le protocole de 54 pages de santé et de sécurité. Puis, la municipalité a travaillé avec les délégués départementaux de l’Education nationale, qui ont des rôles définis par le préfet pour veiller à ce que les enfants soient dans des conditions positives.

Le maire a évoqué, alors, une question que les parents lui posent souvent en ce moment : « On n’a pas été consultés ?  » A partir du 11 mai, puisque la rentrée est étalée sur trois semaines et que le confinement sera terminé, la municipalité mettra alors en place une consultation avec les conseils des écoles et les parents, afin de discuter et de travailler sur le protocole. Pour le maire, il est normal qu'une discussion ait lieu sur un tel projet afin de pouvoir y associer les parents plutôt  que « de partir de rien ». La municipalité et les parents auront deux bonnes semaines pour préparer cette rentrée.

La mairie travaillera, également, avec les autres acteurs de l’école : les personnels, les représentants syndicaux et les prestataires. Le but est de définir les meilleures conditions dans les deux semaines à venir.

Une pensée à l’occasion de ce 8 mai qui commémore la victoire de 1945 ?

Pour François Garay, ce 8 mai 2020 est particulier en raison du Covid-19, mais il a évidemment déposé une gerbe devant le monument aux morts de la ville des Mureaux, en mémoire des combattants tombés durant la Seconde Guerre mondiale. Le maire souhaite « que le 8 mai 2021, le Coronavirus aura été vaincu et que cela soit une vraie victoire sur cette pandémie ! »

Quel est votre message à l’approche du déconfinement ?

En réponse à cette dernière question, le maire a présenté le déconfinement comme une nouvelle étape à mener dans le respect des règles. Il a remercié, encore une fois, les Muriautins, qui ont été sérieux durant le confinement. Il a remercié, également, le personnel de santé pour le travail qu’ils accomplit. Il a souligne aussi le fait que le combat n’est pas terminé et qu’il faut continuer pour passer du rouge au vert car, il faut le rappeler, la Région Île-de-France est en rouge sur la carte finale du dé-confinement. Pour conclure et pour inciter les gens à poursuivre leurs efforts face au virus, François Garay a dit : « Combattons le Coronavirus ! »

Lien vers la vidéo

Publicité