Vous êtes ici

Coronavirus-littérature

Six romanciers s'inspirent de la crise Covid-19 pendant le confinement

Par: 
Rodrigo Acosta et correspondants

Des semaines de confinement ont eu des effets sur six romanciers. Voici quelques morceaux de textes pour illustrer cette inspiration. 

Alain Llense, auteur du roman jubilatoire Emmanuel, Brigitte et moi  inspiré par l'histoire des Macron transposée dans l'univers de la haute gastronomie Nouvelle Louise et Louis

Si la lumière est là c'est que bientôt ils seront là aussi, Paul, Virginie, les jumeaux, ils ne sont pas de ceux qui se rendent aux nuages fussent-ils noirs, aux épidémies fussent-elles mortelles, aux locataires provisoires fussent-ils armés d'amour et d'insouciance. Ils vont rentrer bientôt retrouver leurs vies de carte postale, leur appartement de magazine déco, rentrer pour reprendre leur vie et fabriquer des souvenirs qui rempliront ensuite leurs foutus cadres photos. D'ici là, il faudra être partis, retrouver les rives opposées de la Seine et une vie où Louise et Louis n'auront plus rien à se dire puisqu'il n'y avait qu'une fois, que c'était celle-là, que c'était cette nuit et qu'à cette aube tout s'achève. 
Lire la suite de la nouvelle en cliquant ICI https://guilaine-depis.com/operation-coronavirus-la-nouvelle-dalain-llense/

 

Alain Schmoll, auteur du roman politique et sentimental La Tentation de la vague Nouvelle La coronotentation d'un vague vaccin

Il faut dire que j'avais été bien inspiré, le mois dernier, de téléphoner à Camilo, à La Havane. Nous avions été très copains, une quinzaine d'années plus tôt, lorsque nous combattions côte à côte pour la révolution mondiale voulue par Fidel Castro. Les temps avaient changé. Fidel avait disparu, mais son esprit planait encore sur la mémoire des jeunes guérilleros de l'époque. (…) Mon vrai nom est Werner, pas Romain… 
Lire la suite de la nouvelle en cliquant ICI https://guilaine-depis.com/operation-coronavirus-la-nouvelle-dalain-schmoll/

 

Christian de Moliner, auteur de Jasmine Catou détective Nouvelle Jasmine Catou et le Covid 19

Je m'étire voluptueusement sur notre canapé, en m'efforçant de reproduire au mieux une posture présentée dans l'émission de télévision, le chat, son maître et le yoga. Je me sens bien, détendue. Je savoure pleinement l'instant présent et le rayon de soleil qui réchauffe mon ventre. Ah ! Maman s'approche de moi en souriant. Ma récréation est terminée, je crois ; elle me saisit et m'affuble d'un drôle de masque, un cône blanc, avant de me porter jusqu'à ma cage de transport. Je savais que je devais sortir ce matin, mais ce déguisement ridicule me surprend et m'exaspère. Ma mère m'a avertie hier que nous étions attendues aujourd'hui dans un studio d'une radio parisienne pour présenter Les enquêtes de Jasmine Catou, le livre dont je suis l'héroïne.  (…) Le philosophe antique aurait été incapable d'interpréter les aboiements de Griffouille même s'il est aussi intelligent que moi. Le vétérinaire aurait eu raison de souligner que le présentateur confond allégrement humains et animaux. Mais il se tient coi pourtant, il est devenu prudent. Jasmine Catou tu as encore triomphé ! 
Lire la suite de la nouvelle en cliquant ICI https://guilaine-depis.com/operation-coronavirus-la-nouvelle-de-christian-de-moliner-sur-jasmine-catou/

Oula Kelbocha, Mascotte des Editions des Coussinets  Nouvelle d'Oula Kelbocha

La sédentarité de Maman a quand même un bon côté pour nous. Jamais je n'ai vu à la maison autant de réserves de pâtée et de croquettes. J'ai même trouvé où elle range le stock important de friandises et je me suis enfilé en douce ce matin quelques délicieuses bouchées au canard. Elle a aussi un stock important de notre jouet préféré, le papier toilette, qu'elle a hélas mis sous clé. Il paraît que c'est très difficile d'en trouver en ce moment. Pourquoi nos humains n'utilisent-ils pas notre litière ? Maman vient d'ailleurs d'en stocker des kilos dans le garage… est-ce pour cela ? 
Lire la suite de la nouvelle en cliquant ICI https://guilaine-depis.com/operation-coronavirus-la-contribution-de-oula-kelbocha/

 

Gérard Muller, auteur du roman écologique Daintree, la forêt intelligente Nouvelle Un voyage avec retour

Cela me revient. J'ai été testé positif au corona virus. Cette saloperie. D'abord de la fièvre, des courbatures, un essoufflement qui accompagne le moindre mouvement. Et puis la toux, une toux sèche qui déchire les poumons. Le lendemain matin, d'horribles douleurs dans la poitrine. 40 °C. Tout va alors très vite : le SAMU, l'ambulance, l'hôpital où des soignants déguisés en cosmonautes m'accueillent, s'affairent autour de moi. Ils me branchent à de l'oxygène. Augmentent la pression et le débit toutes les heures. Prennent mon pouls. La quantité d'oxygène dans mon sang diminue comme le niveau d'eau dans un oued après la pluie. Soudain, c'est la panique. Six personnes autour de moi. Elles me soulèvent, me retournent, me perfusent, me parlent, mais je n'entends plus rien. Ma tête se vide. Et puis plus rien. Plus aucun souvenir. Ma vie s'est arrêtée là. 
Lire la suite de la nouvelle en cliquant ICI https://guilaine-depis.com/operation-coronavirus-la-nouvelle-de-gerard-muller-un-voyage-avec-retour/

 

Michèle Makki, auteure d'un roman historique sur Pompéi Pompéi, Le Sang et la cendre Nouvelle Mon coronavirus au quotidien

Je m'absorbe, vexée, dans le documentaire qui passe à la télévision, tourné avant la pandémie, censé donner du courage aux téléspectateurs ou, plus modestement, censé leur changer les idées. Il y est question de femmes qui accomplissent des exploits en solitaire. En vrac, l'une a traversé le désert à moto, l'autre a vécu au fond d'une grotte souterraine pendant trois mois, la troisième, qui est chamane, jeûne deux jours sur trois et apprend aux gens à marcher pieds nus. Voyant cela, je me dis que je ne serai jamais célèbre et que je ne serai jamais invitée à une émission tv. Le seul risque que je prends, c'est de sortir le chien en période de pandémie. 
Lire la suite de la nouvelle en cliquant ICI https://guilaine-depis.com/nouvelle-mon-coronavirus-au-quotidien-par-michele-makki/
 
Publicité