Vous êtes ici

L'après-Covid-19

Progressivement, un retour à la normale pour les marchés ouverts

Par: 
Rodrigo Acosta et correspondants

Le mot "déconfinement" fait partie du vocabulaire actuel. D'une manière pratique, le retour aux marchés ouverts hebdomadaires révèle qu'un retour à la normale s'effectue progressivement. Voici un rapide compte-rendu de l'état des marchés à Andrésy et à Verneuil-sur-Sein, tout en faisant un clin d'œil aux commerçants du Centre commercial Val-de-Seine et de Vernouillet. 

Depuis la fin du confinement, l'ouverture ou non des marchés sert de paramètre pour savoir si les activités quotidiennes se normalisent. La Ville d'Andrésy était la première à ouvrir son marché le 9 mai 2020. Certes, l'attente a été longue pour les commerçants et les habitants, mais il était indispensables de suivre avec rigueur les mesures sanitaires suivantes : une personne par famille, le port du masque obligatoire, la préconisation du gel hydroalcoolique, l'espacement de quatre mètre entre deux commerçants... De plus, le nombre de personnes était limité à cent personnes sous la halle couverte. La police municipale a contrôlé d'une manière sympathique le flux des personnes. Enfin, il fallait un fléchage afin de ne pas arriver face à une autre personne.  En liaison avec le président des commerçants du marché, Tanguy Herlange, Frank Petit, chargé de mettre en place cet ensemble d'outils, a été très satisfait du bon déroulement du marché après les deux séances (les mercredi 9 et samedi 16 mai) : "Tout le monde a joué le jeu et le marché est de retour !"

En parallèle, la Ville de Verneuil-sur-Seine a aussi rempli les conditions pour rouvrir son marché hebdomadaire qui se tient les mercredis et dimanches. Le retour progressif a eu lieu le mercredi 9 mai et le dimanche 17 mai, sous un soleil radieux. Tout le monde semblait être en vacances et paraissait très détendu. Pas de stress ! 

Chacun des commerçants a rappelé les gestes barrières à respecter : suivre le sens du flux et, surtout, ne pas toucher les produits alimentaires. De toute façon, les habitués du marché ont suivi les consignes sans trop d'encombres. Il faisait si chaud et agréable que certains, dont le maire de Verneuil, Philippe Tautou, ont pris le temps de converser. M. Tautou, faisait-il ses adieux ? Nul ne le saura. 

En outre, les emplacements étaient emplis de fruits et légumes, de poissons, de plats préparés que les clients ne se lassaient pas de regarder comme des gamins ayant à choisir leur prochain jouet de Noël. C'était merveilleux à voir. 

Tout le monde était agréable et demandait des nouvelles de son voisin. On ne peut que constater le rôle et la place des marchés dans le quotidien : ils ne seront jamais remplacés par l'achat en drive ou par Internet. Il s'agit d'échanger et de vivre encore sous le même toit, le ciel bleu. 

Les commerces ont aussi été rouverts dans les communes de Triel, de Verneuil-sur-Seine et de Vernouillet. Voici un échantillon de photos, suite à notre photoreportage :

 

 

 

Publicité