Vous êtes ici

Meulan/Les Mureaux

Le vendredi 29 mai 2020, le groupe Renault a présenté les modalités de son plan d’économies de 2 milliards sur 3 ans. Contrairement aux informations données par Le Canard Enchainé, une seule usine, celle de Choisy-le-Roi, sera fermée et une réduction d’effectifs de 4600 postes est annoncée en France.

Notre projet #dessinetafenêtre #sketchyouwindow est un vrai succès. A ce jour, notre galerie comprend 200 dessins et peintures de la vue de nos fenêtres pendant le confinement, depuis 20 pays.

Compte rendu des résultats de l'initiative de Gabrielle Thiérry.

Le mercredi 20 mai 2020, une information du Canard enchaîné a annoncé que le groupe français automobile Renault doit dévoiler le 29 mai prochain un vaste plan d’économie de 2 milliards d’euros. Ce plan prévoirait la fermeture de quatre usines en France : Choisy-le-Roi, Dieppe, les Fonderies de Bretagne et Flins. Pour cette dernière, cela ne serait pas une fermeture mais un changement d’activité selon l’AFP. Le gouvernement serait « intransigeant » sur la « préservation » des sites de Renault en France, d'autant plus qu'il a garanti un prêt bancaire de 5 milliards d’euros.

La Contribution au Remboursement de la Dette Sociale (CRDS), une contribution de 0,5 % sur tous les revenus, devait s'éteindre en 2024. Elle prend une rallonge de 9 ans ! Elle sera prolongée jusqu'en 2033. C'est la première facture fiscale de la crise du coronavirus. Surement pas la dernière...

Plan vélo post-confinement : le Club des villes et territoires cyclables se félicite des annonces du ministère de la Transition écologique et solidaire. 

Le vendredi 24 avril 2020, la municipalité des Mureaux, pour la seconde fois, a publié sur YouTube, un communiqué vidéo du maire, François Garay, faisant le bilan de la situation vis-à-vis du Covid-19. Ce bilan de la semaine présente également les mesures mises en place par la Ville ainsi que les dispositifs éducatifs prévoyant la réouverture des écoles le 11 mai prochain.

Nous remercions Natalia Pouzyreff d'avoir accepté de répondre à nos questions sur la manière dont elle poursuit ses missions, tout en étant confinée. Le fait qu'elle ne doive plus se déplacer lui laisse, toutefois, un peu plus de temps. 

Rappelons que sa circonscription comprend quatre communes de la Communauté urbaine Grand Paris Seine & Oise : Achères, Carrières-sous-Poissy, Médan et Villennes.

Coronavirus

Le virus chinois exporté d'une dictature autoritaire et puissante va mettre à mal mondialement nos démocraties libérales : en plus de nos morts, c’est à brève échéance la limitation drastique et légale de nos libertés qui s’annonce. Il faudra se montrer vigilant et défendre la liberté de chacun et notre idéal commun.

Alertée par le témoignage d’une personne très inquiète, en ces temps de confinement, par la promiscuité et, selon elle, par l’absence de mesures de protection sanitaire régnant dans un hypermarché, l’association UFC-Que choisir Val-de-Seine a voulu vérifier : elle a fait un premier relevé des moyens mis en place par les magasins pour accueillir et accompagner les consommateurs-clients en toute sécurité lors de leurs achats.

Nous reproduisons le texte de UFC-Que choisir sur les résultats de son étude.

En période de confinement, dessiner ou peindre sa fenêtre est un premier pas vers la liberté. La fenêtre devient un objet d’expression artistique et permet aussi de générer du lien social grâce au partage sur les réseaux. Les galeries #dessinetafenetre sur Instagram, Facebook et sur les sites dédiés sont ouverts à tous, artistes ou simples dessinateurs, rêveurs, enfants et adultes de tous âges.

 

Le lundi 30 mars 2020 a été, officiellement, ouvert le Centre Covid-19 Val de Seine aux Mureaux, en collaboration avec les médecins généralistes et les professionnels de santé du territoire.

Peut-on rire de tout ? Bien sûr que l’on peut rire de tout, c’est une des libertés que l’on ne nous a pas encore enlevée. Le rire est bien utile. Il se partage et nous permet de fuir la réalité, certes trop cruelle parfois mais y recourir en période d’adversité nous autorise le doute et nous différencie des animaux ; il nous amène aussi à sortir de la Raison sèche, froide et dure. C’est la promotion de la distanciation. Pierre Desproges disait : « On peut rire de tout, mais pas avec n’importe qui. » Au risque de déplaire, le « rire de tout » est le signe de la liberté d’esprit. Cela gêne certains moralistes. Mieux vaut en rire !

La crise du Coronavirus va atteindre d’abord les plus faibles et précaires d’entre nous. Prenons soin d’eux car la situation va rendre leurs difficultés encore plus aiguës. Profitons de ces circonstances pour être plus solidaires et attentifs aux autres ; notre disponibilité forcée rend cela possible. Les lignes qui suivent ne sont pas un sermon, plus un début d'inquiétude, un avertissement et un encouragement.

Doit-on être optimiste ou pessimiste à propos de l’attaque virale actuelle ? Les auteurs d’épouvante, de  science-fiction ou de fantastique se sont frottés à ce thème avec plus ou moins de réussite pour ne pas dire de réalisme. Maintenant,  le virus  est parmi nous, nous mettant au pied du mur : la menace est là, bien réelle. Scientifiques, politiques, et autres commentateurs entretiennent vaillamment incertitude, espoir et sinistrose mélangés.  La poésie, recours éphémère, tente d’éclairer le débat.

Les listes en compétition pour les élections municipales peuvent nous apporter des informations autres que celles sur leurs multiples engagements. Dans cet article, nous les classons non pas selon les contenus de leurs programmes mais en fonction des noms qu’elles se sont donnés. 

Pages

Publicité