Vous êtes ici

Politique

Le vendredi 29 mai 2020, le groupe Renault a présenté les modalités de son plan d’économies de 2 milliards sur 3 ans. Contrairement aux informations données par Le Canard Enchainé, une seule usine, celle de Choisy-le-Roi, sera fermée et une réduction d’effectifs de 4600 postes est annoncée en France.

Le mercredi 20 mai 2020, une information du Canard enchaîné a annoncé que le groupe français automobile Renault doit dévoiler le 29 mai prochain un vaste plan d’économie de 2 milliards d’euros. Ce plan prévoirait la fermeture de quatre usines en France : Choisy-le-Roi, Dieppe, les Fonderies de Bretagne et Flins. Pour cette dernière, cela ne serait pas une fermeture mais un changement d’activité selon l’AFP. Le gouvernement serait « intransigeant » sur la « préservation » des sites de Renault en France, d'autant plus qu'il a garanti un prêt bancaire de 5 milliards d’euros.

Cet avis a été rendu au gouvernement le 18 mai 2020. Le comité scientifique est composé de : Jean-François Delfraissy, Président Laetitia Atlani Duault, Anthropologue Daniel Benamouzig, Sociologue Lila Bouadma, Réanimatrice Jean-Laurent Casanova, Immunologie/Pédiatrie* 1 Simon Cauchemez, Modélisateur Franck Chauvin, Médecin de santé publique Pierre Louis Druais, Médecine de Ville Arnaud Fontanet, Epidémiologiste Marie-Aleth Grard, Milieu associatif Aymeril Hoang, Spécialiste des nouvelles technologies Bruno Lina, Virologue Denis Malvy, Infectiologue Yazdan Yazdanpanah, Infectiologue Correspondant Santé Publique France : Jean-Claude Desenclos. 

* Jean-Laurent Casanova exprime une opinion dissidente sur le positionnement majoritaire du Conseil scientifique

Les crises ont cette faculté de révéler ce qu’il y a de meilleur et parfois de pire en chacun d’entre-nous et en nos sociétés. La pandémie à laquelle nous faisons face, et qui risque fort de durer, ne fait pas exception. 

Nous publions ci-dessous la tribune de Pierre Luce, référent de LaREM.

Le département porte un projet de réaménagement de la route entre Carrières et Triel mais, au lieu de favoriser les transports en commun entre ces deux villes saturées par les voitures, il veut encore favoriser l’usage de la voiture, une vision retoquée par l’Autorité environnementale.
 
Ce texte provient du site officiel de campagne de la liste Triel à Venir.

Le jeudi 14 mai 2020, le Collectif « Blouses pour l’hôpital » a offert 200 blouses, faites par leurs bénévoles, au personnel soignant de l’EHPAD Léopold-Bellan de Magnanville, en présence du président du Département des Yvelines, Pierre Bédier, et du maire de Magnanville, Michel Le Bouc. Ce fut l’occasion de connaître les actions de ce collectif né en avril, durant le confinement. (Webtélé 2r)

La loi Engagement et Proximité du 27 décembre 2019 a élargi la base des entités éligibles à l’adhésion à l’AFL, la banque à 100% détenue par les collectivités qui finance exclusivement l’investissement public local. Un décret publié ce mercredi 13 mai 2020 au Journal officiel est venu préciser les conditions d’accès des nouveaux actionnaires. Désormais, un outil financier à l'instar de l'ancien Crédit local de France devenu Dexia, est disponible pour relancer le financement des équipements publics tant nécessaires à nos commune et intercommunalités.

L’odonymie est l’étude des noms propres associés aux voies de communication. Une curiosité à Triel-sur-Seine : dans son centre-ville, deux rues portent le nom de personnalités que les édiles de Triel voulurent célèbrer, probablement, dans l'entre-deux-guerre. Une étude des archives municipales permettrait de dater ces attributions.
 
 

Plan vélo post-confinement : le Club des villes et territoires cyclables se félicite des annonces du ministère de la Transition écologique et solidaire. 

Le vendredi 24 avril 2020, la municipalité des Mureaux, pour la seconde fois, a publié sur YouTube, un communiqué vidéo du maire, François Garay, faisant le bilan de la situation vis-à-vis du Covid-19. Ce bilan de la semaine présente également les mesures mises en place par la Ville ainsi que les dispositifs éducatifs prévoyant la réouverture des écoles le 11 mai prochain.

Désormais, c'est clair : la droite yvelinoise, incarnée par le parti Les Républicains, n'est plus hégémonique. Ce constat pourrait s'étendre au-delà des communes du nord des Yvelines. Assistons-nous à un grand remplacement idéologique ?  

C’est le principe du récit d’aventure : Sir Alfred employait le terme de Macguffin pour désigner le leurre, le moteur de l’intrigue (motor of plot). Richard Hannay dans Les Trente-neuf Marches, Roger Thornhill ou George Kaplan dans La mort aux trousses : le héros de ces fictions doit courir après pour rester en vie !

La crise du Covid-19 n’a pas empêché les Triellois d’aller voter. A l’issue, la liste de Cédric Aoun a une belle longueur d’avance. Elle surprend ceux qui ne voulaient pas voir et a de bonnes chances de gagner la mairie maintenant ou un peu plus tard, quand le cauchemar prendra fin. Une nouvelle génération arrive. Une page se tourne à Triel ; en tout cas espérons-le.

Les listes en compétition pour les élections municipales peuvent nous apporter des informations autres que celles sur leurs multiples engagements. Dans cet article, nous les classons non pas selon les contenus de leurs programmes mais en fonction des noms qu’elles se sont donnés. 

A l’approche des municipales, le Journal des Deux Rives a voulu s’intéresser aux programmes des différents candidats en y étudiant les grands thèmes, jugés comme urgents pour les habitants. Cette réflexion a été menée à travers quatre villes faisant partie de notre champ d'observation au sein de la Communauté urbaine Grand Paris Seine & Oise : Andrésy, Triel-sur-Seine, Verneuil-sur-Seine et Villennes.

Pages

Publicité